COVID-19 - Les professionnels du site s'organisent pour maintenir des consultations à distance.
Plus d'infos | Vers l'annuaire téléconsultations
Participer à une enquête de l'UCL concernant votre vécu psychologique de cette crise du COVID-19. Merci de donner entre 15 à 20 minutes de votre temps pour aider les chercheurs à cartographier la situation !

Explication astronomique de la dépression saisonnière

Auteur:

Résumé: C'est la rotation de la terre autour du soleil couplée à sa propre rotation sur un axe incliné de 23,3° qui expliquent les importantes différences saisonnières d'exposition à la lumière

De manière sans doute contre-intuitive, ce n'est pas parce que la terre serait plus éloignée du soleil en hiver qu'il fait moins lumineux et plus froid. Le principe essentiel est que la terre est inclinée d'environ 23,3° sur son axe vertical. Et c'est cette inclinaison qui explique que les deux hémisphères sont exposés à l'énergie solaire de manière inéquitable.

Quand un des hémisphères reçoit plus de lumière et se trouve donc en été, l'autre en reçoit moins et se trouve en hiver.

Comme nous l'avons vu dans l'article abordant la dépression saisonnière, l'impact est double:

  • Au niveau de la durée d'ensoleillement, qui varie du simple au double (16h en juin, 8h en décembre!);
  • Au niveau de l'intensité de cet ensoleillement, les rayons solaires frappant de manière beaucoup moins directe l'hémisphère en saison d'hiver;

Nous vous proposons ci-dessous une vidéo postée sur YouTube par un enseignant français, Nicolas Braneyre, qui décrit très bien ces variations saisonnières liée à l'inclinaison de la terre sur son axe.

Vidéo de Nicolas Braneyre

Un tout grand merci à Nicolas Braneyre.



Texte mis en ligne le 27-01-2012 - Mise à jour le 13-09-2018