Statut des psychothérapeutes et de la psychothérapie en Belgique

Auteur:

Résumé: La pratique de la psychothérapie est désormais encadrée en Belgique

Une pratique enfin encadrée

La loi sur la psychothérapie a en effet été adoptée par le gouvernement belge ce 30 juin 2016, clôturant ainsi de longs et houleux débats vieux de plusieurs décennies.

Désormais, la pratique de la psychothérapie (soins de santé psychologiques) sera réservée aux psychologues cliniciens, psychiatres et médecins et à certains psychothérapeutes expérimentés non psychologues et non médecins et qui étaient en exercice avant la loi.

Il est donc en effet à noter que c'est la pratique et l'exercice de la psychothérapie qui est désormais cadrée, et pas le titre de psychothérapeute qui ne fait l'objet d'aucune protection particulière.

Un psychothérapeute devrait donc être défini comme un praticien de la santé autorisé à pratiquer la psychothérapie.

Des droits acquis pour les psychothérapeutes non psychologues et non médecins

Fort heureusement donc, de nombreux psychothérapeutes expérimentés qui ne sont pas psychologues ou médecins ont pu bénéficier de droits acquis prévus par la nouvelle loi et peuvent donc poursuivre leur activité professionnelle, du fait de leurs compétences et expériences et, bien souvent, de leur intégration dans un réseau interdisciplinaire.

Concrètement

Dans un avenir indéterminé, quelqu'un pratiquant la psychothérapie sera forcément un psychologue clinicien ou un médecins, tout deux inscrits dans le cadre légal des professions de soins de santé, détenteurs d'un VISA et d'un agrément pour pratiquer.

Actuellement, un psychothérapeute peut tout à fait être autorisé à pratiquer sans être psychologue clinicien ni médecin; il aura alors bénéficié de droits acquis et suivis les procédures ad hoc pour se faire reconnaître officiellement et légalement comme psychothérapeute.

Retour aux articles


Texte mis en ligne le 21-09-2016 - Mise à jour le 06-10-2020