La guerre des psys

Auteur:

Résumé: En Belgique, les psys sont divisés en deux catégories réparties de chaque côté d'un grand fossé. Décryptage

Le grand fossé des psys

Ceux qui disposeraient de la bande dessinée d'Astérix intitulée Le Grand Fossé peuvent toujours en refaire une lecture avant de lire cet article.

C'est que parmi les psys en Belgique, nous avons aussi notre grand fossé. Deux camps du même village s'affrontent, chacun retranché d'un côté du grand fossé. La situation est la suivante, et notez bien l'usage du conditionnel:

D'un côté, il y a des psychologues qui disposeraient d'un savoir purement théorique, froid et métallique, et qui seraient de grands et profonds handicapés relationnels.

De l'autre côté, il y a des psychothérapeutes non universitaires qui détiendraient le monopole de la relation humaine et d'un chaleureux savoir être, mais ne détiendraient qu'une formation théorique en tunnel.

Ces deux camps retranchés se tapent copieusement sur la figure. Certains se sentent appartenir aux deux camps et sont en profond conflit de loyauté.

On entend voler des arguments sensés frapper ceux de l'autre côté du fossé de plein fouet. Vous les thérapeutes vous ne disposez d'aucune formation solide. La riposte se veut cinglante: Votre formation théorique universitaire en fac de psychologie vous rend inapte à exercer la psychothérapie.

Comment combler le grand fossé?

Il est d'abord à noter que la loi Muylle avec ses deux volets bétonnait pour très longtemps ce grand fossé et ces tensions, avec un désavantage très net pour les psychothérapeutes (non psychologues).

Mais si l'on y regarde bien, des deux côtés du fossé, les arguments sont somme toute les mêmes: votre formation universitaire n'est pas suffisante. Votre pratique sans étayage théorique n'est pas suffisante. Pas suffisante, reconnaissent les deux camps en se tirant la langue, mais nécessaire.

La paix et la réconciliation ne pourront trouver une place que dans un pays où les deux camps reconnaîtront simplement la dimension nécessaire de ce que revendique le camp d'en face. La formation des psychothérapeutes intégrerait ces deux dimensions comme conditions nécessaires, pour toute personne qui prétendrait travailler comme psychothérapeute. Tous les belges égaux face à ces conditions nécessaires. Il n'y aurait plus alors à faire le choix existant hélas! aujourd'hui entre l'une ou l'autre des deux options (universitaire théorique versus thérapeutique relationnelle). Il n'y aurait alors plus de grand fossé traversant le village...

Espérons que le texte adopté ce 30 juin 2016 par la Belgique saura, à moyen et long terme, réconcilier les deux camps.


Texte mis en ligne le 06-12-2015 - Mise à jour le 20-10-2016