La fin d'une psychothérapie

Auteur: Jérôme Vermeulen psychologue

Résumé: Comment se passe la fin d'une psychothérapie? Comment savoir si une psychothérapie est terminée ?

La fin de la psychothérapie Comment se passe la fin d'une psychothérapie? Comment savoir si une psychothérapie est terminée? Ce moment est parfois difficile à évaluer ou identifier.

Une décision à prendre à deux

Mettre fin à une psychothérapie est une décision qui doit se prendre, tant que possible, de façon concertée et réfléchie. Tant le psychologue que le patient peuvent amener la question de la fin de la psychothérapie. Le psychologue reste celui qui guide la réflexion de façon professionnelle. En aucun cas, il ne peut faire pression pour vous garder encore un peu (cf le code de déontolgie). Tout au plus il peut souligner avec vous les inconvénients liés à l'arrêt, à un moment donné, de la psychothérapie. Il est aussi celui qui pourra vous aider, par exemple, à identifier et surmonter un moment de démotivation.

Une décision provisoire?

Il est tout à fait envisageable de suspendre la psychothérapie, ou d'espacer les entretiens, par exemple tous les 15 jours. Le temps de voir comment les choses évoluent. Le temps aussi de se resituer par rapport aux objectifs poursuivis. Les vacances sont parfois l'opportunité de se dire qu'on met les choses en suspens, et qu'on se rappelle si nécessaire...

Rupture d'une relation humaine

La psychothérapie amène le psychologue à rencontrer, pendant plusieurs mois souvent, une personne en difficulté. Des liens humains se nouent inévitablement; c'est tant mieux et les émotions ressenties par le psychologue servent souvent de levier pour comprendre, situer et aider.
Reste qu'il s'agit d'une relation tout à fait professionnelle, qui, comme le rappelle notre code de déontologie, exclut toute forme de copinage. Au psychologue, certainement, à le rappeler aussi souvent que nécessaire. Et il faut absolument éviter tout lien de dépendance, qui pourrait s'installer rapidement dans un tel type de rapport.
La définition et le rappel régulier des objectifs poursuivis est important de ce point de vue, autant que du point de vue de la mise en suspens de la psychothérapie: quel était votre difficulté, quel était notre objectif, y sommes-nous arrivés et quels sont les progrès obtenus?