Harcèlement moral, silence, peur et honte

Auteure: Dominique Rulkin
Consultations: 1400 Nivelles et 7090 Braine-le-Comte
Plus d'infos, autres publications: vers sa fiche d'auteure

Résumé: Le harcèlement moral peut durer dans le temps et créer beaucoup de souffrance sur une longue période. Dès lors, comment comprendre le silence qui entoure régulièrement les situations de harcèlement professionnel ?

Plusieurs caractéristiques sont typiques du harcèlement moral : sa durée, la répétition des actes harcelants, la souffrance des victimes mais également l’absence d’aide et le silence qui l’entoure.
Ce silence peut paraître paradoxal au regard de la violence subie et montre combien la peur et l’enlisement dans des situations pourtant inconcevables sont présents.

Le silence de la victime elle-même

Tout d’abord, le silence des victimes elles-mêmes. Les victimes peuvent se taire car elles sont envahies par un sentiment de honte et elles peuvent avoir peur de ne pas être comprises ou crues. On connaît l’importance pour la victime de bénéficier d’un soutien social de qualité afin de réussir à surmonter le harcèlement. Cependant, force est de constater qu’il n’est pas toujours facile de trouver ce soutien social. Il arrive que la victime préfère se taire après avoir été confrontée à l’incompréhension, l’incrédulité de certains membres de la famille ou de l’entourage amical. Ceux-ci ne comprennent pas ce qui se passe ou se lassent d’entendre les mêmes histoires. Pour éviter cette incompréhension et le rejet éventuel, certaines victimes ne vont plus faire appel à leur entourage.

Un climat de peur

Si certaines victimes se taisent, on constate également régulièrement que les témoins, les collègues évitent de communiquer sur le harcèlement et qu’ils restent passifs face à la situation.

Cette absence de réaction, cette indifférence peuvent s’expliquer par le climat de peur induit par le harcèlement, par la crainte des collègues de devenir eux-mêmes victimes, de subir des représailles s’ils interviennent en faveur de la personne qui est la cible des faits de violence.

Cette absence de réaction du groupe constitue un facteur aggravant du processus et plonge d’autant plus la victime dans l’isolement.

Une situation difficile à identifier

Le harcèlement se présente souvent à visage couvert. Les comportements de l'agresseur ne sont pas nécessairement visibles pour l'entourage : des non-dits blessants, des ordres oraux flous, des oublis de convocation à des réunions, refuser vos arguments en réunion alors que votre chef les avait approuvés la veille dans son bureau avec vous ... sont des agissements qui ne sont pas clairement identifiables par autrui.

Il arrive aussi fréquemment que la victime elle-même doute de ce qu'elle ressent et perçoit. Elle se demande si elle exagère ou interprète mal la situation ...

Et très souvent aussi...

Les situations de harcèlement professionnel n'étant pas forcément décodables facilement par autrui, elles donnent lieu régulièrement à de mauvaises interprétations de la situation.


Sommaire du dossier Harcèlement moral professionnel