L'aide du psychologue face au deuil

Auteure: Cécile Seron

Résumé: Lorsqu'on ne se sort pas d'un deuil, ou que le deuil est trop pénible, l'aide spécialisée d'un psychologue est recommandée

Qu’est ce qu’un(e) psychologue peut apporter aux personnes endeuillées?

Des funérailles Personne ne peut “enlever” la douleur. Le temps l’atténue, dit-on… Parfois, “attendre” semble insupportable. Etre accompagné sur ce chemin, savoir qu’à nos cotés une présence stable, confiante, soutenante, nous aide à parcourir la route, à l’éclairer, la baliser de mots, d’images, à faire émerger nos ressources et ce qui nous habite, en témoignant aussi du chemin d’autres, en accueillant nos peines, nos colères, nos souvenirs ou nos questionnements, tout cela peut rendre “le noir moins noir”, le pas suivant moins difficile à poser. L’accompagnement permet de rendre la vague qui vient plus abordable…

Jamais un(e) psychologue ou psychothérapeute ne remplacera l’entourage familial ou amical; il (elle) apportera une aide différente ou complémentaire. Lorsqu’une famille ou un groupe d’amis est touché par la perte d’un des siens, chacun vit “son” deuil, à sa façon, selon son âge, ses ressources, sa place dans la famille, l’histoire de son lien avec la personne disparue, … Autant de caractéristiques qui peuvent nous empêcher de comprendre les réactions de l’autre, son rythme, ses hauts, ses bas…

“Comment consoler ma compagne alors que je me sens perdu, vide et inconsolable?!”
“Je ne peux pas parler à mes parents de tout ce que j’ai dans la tête, ils souffrent déjà tellement.”
“Je ne me sens plus comprise pas mes ami(e)s depuis lors… Ils ne peuvent pas se rendre compte de ce qui m’habite.”
“Voilà des mois que je parle de cette fausse-couche, de mon bébé : mon entourage n’en peut plus.”