Causes du burn-out

Auteure:
Consultations: 1400 Nivelles et 7090 Braine-le-Comte
Plus d'infos, autres publications: vers sa fiche d'auteure

Résumé: Certaines caractéristiques individuelles peuvent, dans un contexte donné, favoriser la survenue d'une burn-out. Il s'agit des causes individuelles

2. Des caractéristiques individuelles

Sur le plan individuel, quel profil serait à risque ?

Certaines situations, attitudes ou caractéristiques individuelles, peuvent, dans un contexte de travail stressant, contribuer à l’épuisement professionnel.

Voici une série de comportements assez classiques que nous retrouvons chez les candidats au burn-out. De tels comportements peuvent s’avérer très néfastes pour la personne lorsqu’ils sont surdimensionnés. Citons :

  • Un engagement sans limite dans son travail, un sens du devoir poussé à l’extrême
  • Faire de son travail le centre de sa vie
  • Faire preuve de perfectionnisme dans tous les aspects de son travail, sans égard aux priorités
  • Avoir des attentes élevées (voire inaccessibles) envers soi-même, entretenir des standards élevés de réussite et de performance
  • De l’idéalisme et de l’enthousiasme poussés à l’extrême
  • Avoir une conscience professionnelle élevée. Lorsque la pression monte, ce sont habituellement les employés performants qui écopent. De plus, ceux-ci peuvent avoir de la difficulté à laisser de côté les problèmes du travail à la fin de la journée.
  • Une propension à négliger d’évacuer les tensions et de pratiquer des activités ressourçantes (activité physique, loisirs, détente)
  • L’oubli de soi, de ses besoins et la difficulté à poser ses limites (notamment en période de surcharge de travail)
  • Un sens de l’autocritique exacerbé
  • La difficulté à déléguer
  • Des croyances telles que « je ne peux pas dire non », « je dois toujours être fort », « je dois plaire à tout le monde » …
  • Des difficultés à identifier sa souffrance, la tendance à négliger son surmenage, les facteurs et les signaux d’alarme du corps
  • Des difficultés dans la gestion de leurs émotions (à les identifier, à les exprimer)
  • Une tendance à l’anxiété, à l’anticipation anxieuse des événements
  • Une faible estime de soi, un sentiment d’auto-efficacité réduit (« je n’y arriverai pas », « je ne suis pas capable de faire face »)
  • La tendance à confondre performance au travail et valeur personnelle
  • Vivre dans un climat permanent de compétition

Vers le sommaire | Suite: les causes liées à l'environnement familial et amical


Texte mis en ligne le 01-01-1970