COVID-19 - Les professionnels du site s'organisent pour maintenir des consultations à distance.
Plus d'infos | Vers l'annuaire téléconsultations
Participer à une enquête de l'UCL concernant votre vécu psychologique de cette crise du COVID-19. Merci de donner entre 15 à 20 minutes de votre temps pour aider les chercheurs à cartographier la situation !

L'appréhension du premier rendez vous

Auteur:

Résumé: Petit tour des appréhensions classiques (mais non obligatoires) du premier rendez-vous avec le psychologue: comment lui expliquer, la peur du diagnostic et du grand changement...

L'appréhension du premier rendez-vous... Le premier rendez-vous avec un(e) psychologue, quoi qu'on en dise, reste un moment susceptible de créer... disons... une petite appréhension! Il s'agit d'une inquiétude tout à fait classique, surtout quand on parle du tout tout premier rendez-vous avec un psychologue.

Rencontrer un psychologue demeure encore semi-tabou (mais probablement bien moins qu'avant) et reste teinté d'une bonne dose de mystère et d'inconnu. N'ayons pas peur des mots: il s'agit d'une aventure (courageuse?) en Terra Incognita.

Quelques inquiétudes tout à fait normales

Parmi les questions et les inquiétudes classiques qu'on se pose à ce moment, je vous en propose ici quelques-unes qui ne sont absolument pas exhaustives.

  • La première difficulté c'est probablement celle de résumer, présenter de façon cohérente votre situation, la problématique (ou les problématiques) qui vous amènent chez le psychologue; à laquelle nous pouvons ajouter, en amont, celle qui consiste à se demander par quel bout on va pouvoir commencer! Ne vous inquiétez pas, ça commence souvent de façon un peu brouillon, et notre travail consiste aussi à vous aider à mettre un peu d'ordre dans vos idées ;-))
  • La peur du jugement est régulièrement présente. Que va-t-il penser de moi, ce psychologue? Est-ce que je suis quelqu'un de mauvais? Ma démarche vers lui est-elle légitime (exemple: des gens ont des difficultés beaucoup plus graves que moi) ? Ai-je tort d'aller le voir ? Ou, dans le même ordre d'idée, va-t-il voir en moi des choses horribles sur moi-même ? Pas du tout ! Par contre, si vous vous posez cette quetion, le psychologue va certainement vous la retourner de la façon suivante: mais pourquoi pensez-vous porter des choses horribles en vous ?? Un bon vieux truc de psy et surtout une question très différente...
  • Petite variante de la peur du jugement: la peur du diagnostic: va-t-il me donner un diagnostic grave, me trouver un problème très profond, me dire que je suis fou ?? Certainement pas. Mais tenter de cerner votre degré de souffrance, de vous situer quelque part dans le champ des souffrances humaines, oui. Et uniquement pour vous aider efficacement à vous en dégager !
  • Il y a aussi ce que pourrais appeler la peur du grand bouleversement: va-t-il me dire qu'il faut que je quitte les gens que j'aime ou que ce que j'ai mis en place dans ma vie est nul et qu'il faut tout chambouler ? Exemple: 'J'ai peur que vous me disiez que je dois quitter mon mari'... Bien sûr que non, le rôle du psychologue étant de réfléchir avec vous à des solutions possibles, à remettre un peu d'ordre de-ci, de-là, mais sûrement pas d'aller mettre le foutoir dans votre vie ni de briser les relations importantes !

Autant d'appréhensions 'normales' qui sont, très souvent présentes lors du premier entretien.