Troubles de l'humeur du conjoint

Cette discussion a été postée le 07/10/2013 et a donc plus d'un an. Elle est accessible en lecture seule et il n'est plus possible d'y ajouter de nouveaux contenus ou de poster des messages à son auteur et cela afin de garantir la tranquillité de l'auteur.

Une discussion initiée par Jess, membre actif, le 07/10/2013 à 11:54.
Salle de discussion: Dépression, solitude, tristesse, désespoir, suicide | Accueil forum


Bonjour,
Je suis nouvelle ici. Je suis tombée sur ce forum en faisant des recherches sur le net.
En effet, étant désespérement en recherche d'aides, je m'en viens à vous... qui sais...
Voilà, je suis mariée depuis 5 ans. Au début, tout allait bien comme tous débuts bien sur.
Très vite, mon mari a manifesté des comportements très déroutants: changements d'humeurs soudains, violence avec regrets ensuite...

A ce jour, la situation est devenue épouvantable.
Mon mari peut être très charmant, aimant, travailleur ... et passer du jour au lendemain (voire d'une heure à l'autre) à une humeur des plus excécrables: insultes, violences psychologiques, violences physiques (parfois), violences sur les objets, menaces.
Il montre un comportement sans sentiments, il semble n'aimer personne dans cette phase et se ficher du ressenti des autres.
Ces propos vont jusqu'à souhaiter ma mort, jusqu'à dire qu'il me déteste, critiquer mon physique...
Tout cela bien sur lorsqu'il est dans cette "mauvaise" phase.
Il a vraiment deux côtés: le bon et le mauvais.
De plus, lorsqu'il est dans la phase noire, il boit énormémént d'alcool et ça le rend doublement méchant et violent.

Je ne sais plus que faire ni à quel saint me vouer...
C'est mon mari et je l'aime encore malgré tout. Lorsqu'il est dans sa bonne phase, il est adorable.

Est-il bipolaire? maniaco-dépressif?
Comment puis-je faire pour l'aider? et pour m'aider moi-même? ca bien sûr cela m'affecte et m'affaiblit énormément.

Merci de m'avoir lue et merci également de ne pas juger.

Discusison archivée

Jess a reçu 19 réponses

>   Pas bipolaire par Lrobert, non membre, le 07/10/2013 à 12:43 pour Jessie
Bonjour Jessie,
Ce que vous décrivez semble très éprouvant. A mon sens ça ne ressemble en rien à de la maniacodépression ou comportement bipolaire. Votre mari souffre, c'est sûr, et ça l'amène à des comportements inacceptables. Si vous laissez la situation perdurer, vous allez vous perdre, et un jour vous risquez d'arrêter de l'aimer, de rester avec lui pour de mauvaises raisons:peur de lui, peur de l'inconnu, soucis financiers, ne plus avoir les enfants etc. Heureusement des solutions existent. Votre mari doit apprendre à gérer ses tensions, ses frustrations, ses peurs. Et vous, vous devez vous entaîner à le soutenir tout en lui tenant tête sur certains de ses comportements. Les psychologues sont là pour vous aider: lui, vous, le couple ou chacun d'entre vous séparément. Sii vous décidez de voir un professionnel, n'hésitez pas à consulter l'annuaire de ce site. Personnellement, je travaille à Fléron, Montegnée et Verviers. Bon courage.

Discusison archivée


>  >   votre réponse par Jess, membre actif, le 07/10/2013 à 12:49 pour Lrobert
Bonjour Lrobert,
Merci de votre réponse,
En effet, c'est très éprouvant et son comportement m'a fortement affaiblie moralement.
Comment dois-je interpreter son comportement changeant, je veux dire par là le fait de passer du "gentil" au "méchant"?
Son comportement a engendré un rejet de tous le monde (famille, ses collègues....).

Discusison archivée


>  >  >   Réponse par Lrobert, non membre, le 07/10/2013 à 13:58 pour Jessie
Bonjour Jessie,
Comme je vous l'ai indiqué je pense qu'il a du mal à faire face à certaines frustrations etc. Quand c'est le cas, il n'est plus à même de se contenir et déborde dans tous les sens. Puis il réalise peut-être qu'il a exagéré alors il fait particulièrement attention pour se faire pardonner et se pardonner lui-même. Mais ça lui prend beaucoup d'énergie, est vite dépassé et recommence... Généralement ce n'est pas conscient. Bien à vous.

Discusison archivée


>   Cycle de la violence?? par JiVé, membre actif, le 07/10/2013 à 15:07 pour Jessie
Bonjour Jessie,

Vous décrivez très bien et êtes visiblement bien consciente de la dimension cyclique de la situation.

Cette situation pourrait évoquer ce que nous appelons dans notre jargon "le cycle de la violence", qui est en quelque sorte un cycle de calme > tension qui monte > violence (verbale ou physique) > regrets, réconciliation et pardon > calme > tension qui monte > violence > regrets et pardon > etc...

J'ai écrit ceci au sujet de la violence conjugale:
http://www.lepsychologue.be/psychologie/violence-conjugale.php

A prendre bien sûr sous toute réserve, car je n'ai aucune info qui permette d'assurer ce que je vous dis. C'est donc juste une piste à réfléchir attentivement.

Je dirais également que vous évoquez surtout les causes de cette violence, comme si vous tentiez de l'expliquer et la comprendre... et l'excuser peut-être ? Vous aimez votre mari, nous le ressentons bien.
Attention à rester sur l'essentiel: cette violence sur vous n'est pas acceptable, et on sent que vos limites et vos repères deviennent flous ("je ne sais plus à quel saint me vouer").

N'hésitez pas à appeler le 0800 30 030 pour parler un peu avec eux et prendre leur avis sur la situation:
http://www.lepsychologue.be/psychologie/ecoute-violence-conjugale.php

J'attends votre réponse car c'est surtout ce que vous en pensez qui compte!

JEROME VERMEULEN
Psychologue et webmaster

Discusison archivée


>  >   votre réponse par Jess, membre actif, le 07/10/2013 à 15:19 pour Jérôme Vermeulen
Bonjour Jérôme Vermeulen,

Merci de m'avoir lue et de m'avoir répondu.
En effet, j'ai déjà réfléchi à la question: violence conjugale ou pas... voire psychologique qui peut même être parfois pire pour moi.
Mais comme vous le dites vous même, je cherche à lui trouver des excuses car au fond de lui, il peut être bon et je ressens chez lui un mal-être également. Il n'a pas eu une vie facile: père alcoolique également et violent envers lui, engrenage dans les témoins de jéhovah, endettement...

Bien sûr, cela n'explique pas sa violence physique et verbale, ça j'en suis consciente.

Mais je persiste à croire qu'il y a moyen de sauver notre couple car il est pourtant quelqu'un d'intelligent et lorsque tout va bien, il en vaut la peine. Il peut être très gentil avec moi et les enfants.

Je pense, dans tout cela, être plus malheureuse que lui car oui, j'en suis terriblement malheureuse même si je garde la tête haute et si j'essaie de me battre.

J'aimerais qu'il prenne conscience de tout cela et qu'il accepte de se faire aider... mais comment?

Lorsque je lui parle de tout cela, il me répond qu'il n'est pas fou.

j'ai pensé le quitter et partir mais j'aimerais d'abord tout tenter pour sauver notre couple et le sauver par la même occasion.

Discusison archivée


>  >  >   Situation humainement complexe par JiVé, membre actif, le 07/10/2013 à 19:02 pour jessie
Bonjour Jessie,

On sent à quel point votre situation est complexe. Et vos recherches d'explications sont également autant de nuances de votre situation que l'on peut parfaitement comprendre!

En effet, votre mari présente également des aspects complexes, et il est évident qu'il s'agit d'une situation commune qui le concerne LUI autant que vous.

Vous devriez aller chercher un point d'appui extérieur. Se tourner vers l'extérieur, vers un extérieur neutre, qui puisse vous aider à vous recentrer, à préciser votre analyse de la situation, est un élément particulièrement important. Commencez par sortir du bain pour vous-même, puis tentez si possible d'en faire sortir votre mari avec vous. Charité bien ordonnée commence par soi-même... On n'aide pas quelqu'un qui se noie en se noyant avec lui...

Passez peut-être pour commencer un petit coup de fil au 0800 30 030, ce serait un premier point de contact extérieur pour avoir un autre point de vue que le mien. Ils sont bien et c'est gratuit Smiley...

J.V.

Discusison archivée


>  >  >  >   violences? par Jess, membre actif, le 07/10/2013 à 20:36 pour Jérôme Vermeulen
Bonjour Jérôme Vermeulen,

J'ai du mal à comprendre pourquoi directement le numéro d'appel d'aide pour la violence conjugale ...
Peut-être faille t'il aider aussi les gens avant de conclure à de la violence conjugale.
Je ne sais pas s'il s'agit directement de cela ....

Discusison archivée


>  >  >  >  >   C'était bien le sens ! par JiVé, membre actif, le 08/10/2013 à 9:04 pour jessie
Bonjour Jessie,

Vous avez tout à fait raison et je n'ai rien conclu Smiley. Le sens de cette invitation étant justement (relisez mon message) de clarifier les choses, d'avoir un avis contradictoire auprès de personnes qui puissent aborder avec vous votre situation.

Sans doute ai-je été un peu direct... je comprends que cela vous fasse peur...

C'est aussi l'occasion pour moi de préciser que parler de violence conjugale n'est en rien une "conclusion", ou comme vous l'indiquiez par ailleurs, un constat d'impossibilité d'aller de l'avant. C'est un point de départ pour aborder une situation complexe, humaine, en aucun cas un "diagnostic définitif de maladie incurable" Smiley.

Sans doute aussi touchons-nous aux limites de la communication sur un tel forum et des nombreux risques de malentendu ou d'incompréhension qui peuvent s'y développer.

JEROME VERMEULEN.

Discusison archivée


>  >  >   Explication n'est pas excuse par JC-Maes, membre actif, le 09/10/2013 à 22:50 pour jessie
Bonjour jessie,
En essayant de le comprendre et de l'aider, de le sauver, vous oubliez peut-être de vous aider vous-même?
Son côté Dr Jekyll et Mr Hyde n'évoque pas principalement, pour moi, la violence morale, mais plutôt la dépendance affective. Evidemment, ce n'est qu'une hypothèse. Si cela vous parlait et que vous désiriez approfondir cette piste, je travaille à Bruxelles, sur Forest-Saint-Gilles-Uccle.

Discusison archivée


>   Troubles de l'humeur du conjoint par Isabelle Fransolet , membre actif, le 07/10/2013 à 23:36 pour Jessie
Bonjour Jessie,

Je suis vraiment d'accord avec ce que Jérôme Vermeulen a écrit, son angle de vue. Je ne vais donc pas répéter.

Cela étant, sans vous connaître et sans connaître votre conjoint, il me vient un autre angle de lecture. Un questionnement sans réponse.

Je me demande quelle est le contexte professionnel de votre conjoint et quelle est sa relation à son travail. Etre irascible, cynique, agressif, avoir des troubles émotionnels, abuser d'alcool, ... ce sont aussi des signes qui pourraient faire penser à un épuisement professionnel ? Auquel cas il ne serait pas "fou", mais aurait quand même besoin d'une aide (médecin généraliste dans un premier temps).

Ne voyez ici qu'une piste de réflexion. L'important pour moi est moins de poser un diagnostique à distance sur votre mari que de répondre à votre question "comment l'aider".

Bien à vous,
Isabelle

Discusison archivée


>  >   votre réponse par Jess, membre actif, le 08/10/2013 à 5:48 pour Isabelle
Bonjour Isabelle,
Merci de votre réponse.
Niveau professionnel, mon mari a également des difficultés relationnelles avec ces collègues, il a d'ailleurs eu une mise en garde dernièrement car il ne supporte rien, voudrait que tout se passe comme il le souhaite, que tous le monde travaille "autant" que lui... ça le rend malade de voir certaines personnes "en faire moins" que lui. (je précise qu'il est ouvrier dans une pme).
Pour ce qui est de l'épuisement, je ne pense pas mais je pense plutôt alors de "burn out" peut etre à ce niveau...

En quelque sorte, je sens que mon mari en a marre de "tout" et qu'il ne supporte plus rien.

De mon côté, je ne sais plus quoi faire pour l'aider et m'aider également car je ne veux pas sombrer avec lui car oui c'est dur de vivre avec quelqu'un comme lui.

Mes proches, amis, ... me disent de fuir.... mais c'est plus simple vu de l'extérieur bien sur.

J'ai la sensation d'être dans une voie sans issue.

Discusison archivée


>  >  >   Jessie par prita, membre actif, le 08/10/2013 à 9:01 pour jessie
Bonjour jessie,

Je vous ai lue.

Votre mari ne va pas bien. Et, son mal être vous fait vivre réellement de la violence conjugale.

Il ne s'agit pas de choisir entre deux pistes : soit mon mari va mal, soit c'est de la violence conjugale.

Il s'agit de voir l'ensemble de la réalité.

Il va mal et est violent avec vous et également avec le reste de son entourage (à tout le moins verbalement).


Votre seul pouvoir d'action, votre seul moyen de l'aider (car c'est bien cela que vous désirez faire) est d'oser voir se qui se passe (ainsi le remettre dans la réalité) et d'en parler autour de vous (afin de rendre solide cette réalité : une réalité partagée est plus solide)

Il me semble important aussi que quelqu'un vous soutienne afin de vous aider à véritablement vous appuyer sur la réalité. Vous semblez voir sa violence sans encore vraiment l'identifier comme tel. Cela vaudrait la peine de réfléchir sur votre propre parcours de relation, votre propre histoire autour de la violence dans les relations. Ce qui pourrait faire que pour vous de la violence ce n'est pas tout à fait de la violence quand on ne le fait pas exprès, quand on souffre, quand on s'excuse...

Mais j'ai peu d'éléments et vais peut-être plus loin qu'il ne faut. N'hésitez pas à me reprendre.

Bien à vous


Discusison archivée


>  >  >  >   votre réponse par Jess, membre actif, le 08/10/2013 à 10:52 pour Maltier
Bonjour Maltier,
Merci de m'avoir lue.
Oui je sais que j'ai du mal à accepter le termes "violence" pourtant lorsque je lis les liens de Mr Vermeulen ci-dessus, je m'y reconnais même si j'ai du mal à l'accepter.

Je voudrais aider mon mari mais à force, je doute qu'il veuille de l'aide voire même qu'il ait envie que notre couple s'en sorte.... j'en ai parfois l'impression d'être un "souffre douleur"... j'ai la sensation de payer pour les souffrances de son passé.

Je me sens vaine et ne sais plus que faire.... persévérer en voulant l'aider? renoncer et partir?

Discusison archivée


>  >  >  >  >   Jessie par prita, membre actif, le 08/10/2013 à 11:37 pour jessie
Bonjour jessie,

Vous semblez faire coexister préserver en voulant l'aider, vous faites aussi coexister renoncer et partir.

Je travaille avec des auteurs et des victimes de violences et, je peux vous dire que préserver ne coexiste pas avec aider.

Je vous propose une métaphore : Comment faire pour sauver quelqu'un qui se noie ?

On peut décider de rester au bord et de tendre une perche. C'est l'idéal, on garde sa sécurité et l'autre décide (ou non) de s'accrocher à la perche

Parfois on décide de sauter pour ramener quelqu'un qui se noie. C'est visiblement ce que vous avez été amenée à faire. Il faut savoir que la personne qui sent qu'elle est en train de couler, panique tellement qu'elle s'accroche à votre cou. Le sauveteur coule avec le malheureux

Vous avez choisi de sauter, votre compagnon s'accroche à vous parce qu'il veut s'en sortir. Sauf, qu'il ne vous permet pas de nager jusqu'au bord. Il vous étouffe, vous fait mal, vous épuise en pensant se maintenir ainsi en vie.

Votre seule moyen de le ramener au bord est de renoncer un moment à le maintenir hors de l'eau. Vous nagez jusqu'au bord et vous aller chercher de l'aide pour vous qui êtes épuisée et pour lui si il accepte.

N'oubliez pas, il est paniqué, il croit ne pas pouvoir faire sans vous. Il ne va pas vous laisser aller jusqu'au bord sans rien faire, il va s'accrocher, vous maintenir, vous épuisez davantage.

Mais vous savez que c'est la seule issue pour vous aider tous les deux.

Jessie, il est temps de nager jusqu'au bord, maintenant.

Des gens attendent votre demande d'aide, des gens sont près à vous soutenir vous, ainsi que monsieur.

Bonne journée à vous






Discusison archivée


>  >  >  >  >  >   votre réponse par Jess, membre actif, le 08/10/2013 à 13:29 pour Maltier PR
Bonjour Maltier PR,
Effectivement, j'ai peur de sombrer car cette situation perdure depuis un petit temps et malgré mes essais pour l'aider et pour faire en sorte de sauver notre couple, ça reste vain.
Je pense parfois être la seule à vouloir sauver qq chose.

Discusison archivée


>  >  >  >  >  >  >   s'aider soi-même pour mieux aider l'autre ? par Isabelle Fransolet , membre actif, le 08/10/2013 à 15:48 pour jessie
Bonjour Jessie,

Sauver votre couple est un moteur puissant qui vous anime car c'est vraiment votre vœu le plus cher. Cela étant, seule dans ce combat, vous risquez de vous décourager et vous ne savez plus très bien par quel bout le prendre, ayant déjà beaucoup essayé. Je vous encourage à sortir de votre solitude pour ne pas porter seule ce fardeau.
Aujourd'hui, vous perdez l'espoir, vous avez peur de sombrer, et cela est un motif suffisant pour que vous preniez soin de vous ! Votre mari a besoin d'aide, mais vous aussi...
Je vous invite à consulter un psychologue, dont la déontologie première impose de ne pas vous juger et de vous respecter dans vos choix, notamment celui d'aimer votre mari, et qui pourra vous apporter son soutien grâce à son écoute attentive. Peut-être pourrez-vous ainsi entrevoir de nouvelles pistes, de nouvelles alternatives, et vous sentir moins acculée dans vos derniers retranchements ?
Bonne route,
Isabelle


Discusison archivée


>  >  >  >  >  >  >  >   jessis par Jess, membre actif, le 08/10/2013 à 15:54 pour Isabelle
Bonjour Isabelle,
Effectivement, je pense que tout est juste dans vos dires... je suis tout à fait d'accord et vais suivre vos conseils.
Merci à vous.

Discusison archivée


>  >  >  >  >  >  >  >  >   rester et couler ensemble par ormisa, non membre, le 12/10/2013 à 19:01 pour en effet
Bonjour en effet,
Pour moi , la violence est inacceptable . Pourquoi ne pas envisager une séparation provisoire pour vous reconstruire avec l'aide de professionnels . Expliquez a votre mari que vous ne pouvez pas l'aider , que vous l'aimez toujours mais que vous avez besoin de prendre un peu de distance pour comprendre ce qui vous arrive .Je parle en connaissance , j'ai vécu pareille situation . Chaque situation est différente c'est certain mais refuser la violence est le début de la guérison pour vous . Je vous souhaite beaucoup de courage . Avec toute mon amitié

Discusison archivée


>  >  >  >  >  >  >  >  >   rester et couler ensemble par ormisa, non membre, le 12/10/2013 à 19:01 pour en effet
Bonjour en effet,
Pour moi , la violence est inacceptable . Pourquoi ne pas envisager une séparation provisoire pour vous reconstruire avec l'aide de professionnels . Expliquez a votre mari que vous ne pouvez pas l'aider , que vous l'aimez toujours mais que vous avez besoin de prendre un peu de distance pour comprendre ce qui vous arrive .Je parle en connaissance , j'ai vécu pareille situation . Chaque situation est différente c'est certain mais refuser la violence est le début de la guérison pour vous . Je vous souhaite beaucoup de courage . Avec toute mon amitié

Discusison archivée