Les phases du sommeil

Auteur: Jérôme Vermeulen psychologue

Résumé: Après un long passage par le sommeil à ondes lentes, arrive le sommeil paradoxal. Le sommeil paradoxal se caractérise par une intense activité du cerveau en même temps qu'un grand relâchement du corps

2. Le sommeil paradoxal

Nous sommes donc maintenant à peu près 1h30 après votre endormissement et vous allez quitter le sommeil à ondes lentes pour entrer dans une phase de sommeil à ondes rapides.

Vous entrez en effet dans le deuxième type de sommeil : le sommeil paradoxal. Assez brusquement, les ondes de votre cerveau se font beaucoup plus rapides et saccadées.
Votre nuque se détend complètement.
Vos yeux se mettent à bouger dans tous les sens.
On observe des petits mouvements corporels saccadés.
Votre respiration est elle aussi saccadée.
Si vous êtes un homme, vous êtes en érection tout au long de cette phase.

Votre cerveau est véritablement survolté ! C'est à ce moment que vous rêvez le plus. Et pourtant, vous ne bougez pas. Car une puissante déconnexion, un véritable 'débrayage' a lieu à la base de votre cerveau. Heureusement, sinon, vous casseriez tout autour de vous. C'est pour cela que l'on parle de sommeil paradoxal!
Et tout cela va durer une dizaine de minutes. Avant de repartir pour un nouveau cycle complet sommeil à ondes lentes et sommeil paradoxal.

Ces quatre phases de sommeil à ondes lentes suivies de la phase de sommeil paradoxal vont se répéter en moyenne 4 à 6 fois par nuit, jusqu'à votre réveil.

Quelle activité, le sommeil.

Suite: pourquoi dormir ?

NB1: les mouvements occulaires rapides du sommeil paradoxal lui valent son surnom de sommeil MOR (mouvements occulaires rapides) ou, en anglais, REM-sleep pour Rapid Eye Movements.

NB2: ce n'est pas pendant la phase de sommeil paradoxal que l'on parle en dormant ou que l'on observe du somnambulisme, mais bien durant le STADE 4 du sommeil à ondes lentes.