Interview de Philippe Maxwell, psychologue à Luxembourg Ville, Grand-Duché de Luxembourg

Auteur:

Résumé: Interview de Philippe Maxwell, psychologue à Luxembourg ville, qui nous donne ici quelques informations cruciales sur le statut du psychologue au Grand Duché de Luxembourg

Grand Duché de Luxembourg Philippe Maxwell, vous êtes psychologue et vous exercez au Grand-Duché de Luxembourg, à Luxembourg Ville, plus précisément.

Oui, c'est exact. Je suis pychologue et psychothérapeute pour adultes à Luxembourg Ville. Mais j'exerce également à Saint-Gilles, Bruxelles.

Une première question que je souhaiterais vous poser concerne le statut du psychologue au Grand-Duché de Luxembourg. Le titre est-il protégé ?

Malheureusement, le titre de psychologue n'est pas encore protégé juridiquement au Grand-Duché, contrairement à la Belgique ou à la France (nos voisins francophones) où le titre est protégé depuis une bonne dizaine d'années. Dès lors, n'importe qui pourrait aujourd'hui inscrire sur une plaque à l'extérieur de chez lui « Psychologue ». Souhaitons que le pouvoir légifère le plus rapidemment possible. Tout le monde y trouverait son intérêt: les patients y gagneront en sécurité et les psychologues en crédibilité!

En ce qui concerne la formation, y a-t-il moyen de se former à la psychologie au Grand-Duché de Luxembourg ? Où avez-vous effectué votre formation ?

Oui, il est bien sûr possible d'étudier la psychologie à l'Université de Luxembourg. En revanche, en ce qui concerne plus spécifiquement la psychologie clinique, il n'est pas encore possible à l'heure actuelle de suivre un cycle complet de formation (5 ans, en principe) à Luxembourg. Les étudiants doivent donc s'expatrier pour terminer ou commencer leur cursus.

En ce qui me concerne, j'ai fait mes études à l'Université de Louvain. J'en suis sorti diplômé en septembre 2001. Ensuite, estimant d'une part que les études de psychologie ne préparent pas – ou, en tout cas, pas assez bien – au métier de thérapeute que j'ai toujours voulu exercer et, souhaitant d'autre part élargir mes compétences et connaissances, j'ai entamé plusieurs formations dans les années qui ont suivi (Daseinsanalyse à Bruxelles tout d'abord, puis hypnose à Paris, et enfin thérapie brève et HTSMA à Tournai). J'ai fait des rencontres passionnantes. Je suis aujourd'hui le psychothérapeute que je suis avec toutes ces formations et ces rencontres.

Y a-t-il une fédération luxembourgeoise des psychologues ?

Il n'y a pas de fédération des psychologues à Luxembourg, le titre n'étant pas protégé. En outre, il n'existe à ma connaissance aucune structure comparable à la fédération belge des psychologues. En revanche, il y a une Société Luxembourgeoise de Psychologie qui donne quelques informations sur la psychologie. Elle s'adresse, il me semble, plutôt aux professionnels (conférences organisées, rencontre, etc...). Leur site (www.slp.lu) est pour l'essentiel en anglais, internationalisme du pays oblige.

Que conseilleriez-vous à quelqu’un qui rechercherait une aide psychologique au Grand-Duché de Luxembourg ?

A quelqu'un qui chercherait une aide psychologique, je lui conseillerai dans un premier temps de s'adresser à son médecin généraliste. Le médecin généraliste connaît les intervenants et pourra ainsi utilement aiguiller, guider le patient sur le professionnel qui lui serait le plus indiqué et utile (pas forcément psychiatre, dans tous les cas). Le bouche-à-oreille est également une bonne source d'informations même si je pense qu'il n'y a pas de bon psychologue – dans l'absolu – comme il pourrait y avoir un bon cardiologue ou un bon dentiste. Le bon psychologue est celui avec qui le courant passe et avec qui on se voit évoluer. Mais le bouche-à-oreille a sans doute pour avantage – non négligeable, assurément – d'éliminer bon nombre de charlatans ou d'en éliminer les plus notoires, en tous cas...


Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Philippe Maxwell au 00 352 621 634 550