La psychologie positive

Auteure:
Consultations: 1420 Braine-l'Alleud et 7000 Mons
Plus d'infos, autres publications: vers sa fiche d'auteure

Résumé: La psychologie positive est une branche de la psychologie scientifique qui étudie le fonctionnement optimal des personnes, groupes et organisations. Un article de Caroline Rivière, psychologue

La psychologie positive : non seulement aller mieux, mais aller bien

Renouer avec les missions premières de la psychologie

Avant la Seconde Guerre Mondiale, la psychologie scientifique, encore toute jeune, avait trois missions :

1. Améliorer le quotidien des personnes, des groupes et des organisations

2. Repérer et faire s’épanouir les talents

3. Remédier aux troubles psychologiques et aux maladies mentales

Dans le contexte difficile de l’après-guerre, c’est sur la dernière mission que s’est centrée cette nouvelle science, mettant en retrait ses deux autres objectifs.

Ce n’est qu’au cours des années 1990, sous l’impulsion du psychologue américain Martin Seligman, qu’un nouveau courant est apparu, se centrant enfin sur les deux premières missions de la psychologie, mais proposant également de nouvelles méthodes pour aborder la prise en charge des troubles psychologiques.

La psychologie positive est une branche de la psychologie scientifique (et non du développement personnel où l’on peut classer, par exemple, la pensée positive…), qui s’appuie sur des recherches et méthodes démontrées, et qui est donc en perpétuel évolution. On peut la définir brièvement comme suit :
« La psychologie positive est l’étude du fonctionnement optimal des personnes, groupes et organisations ».

Ce que la psychologie positive nous apprend, comment elle nous surprend

Voici, en vrac, quelques questions auxquelles la psychologie positive nous aide à répondre :

  • Comment font les gens qui vont bien malgré des difficultés de vie ?
  • Comment (re)trouver une vie pleine de sens et satisfaisante ?
  • Etre heureux, c’est être heureux tout le temps ?
  • Quelle est la place du contexte de vie, de notre passé, dans nos difficultés présentes ?
  • Faut-il tout changer dans sa vie pour aller mieux ?
  • Y a-t-il des conditions pour être heureux ? (santé, argent, bonnes relations, job de rêve)
  • Comment ma perception de la vie influence-t-elle mon bien-être ?
  • Pourquoi est-on parfois malheureux, triste, vide, alors qu’on n’a pas vécu de drame ?
  • Est-ce que le bonheur, c’est juste l’absence de problèmes ?
  • Comment dépasser ses symptômes autrement qu’en les affrontant brutalement?

La psychologie positive en consultation, pour qui, pour quoi ?

Pour toute difficulté psychologique, à tout âge, un psychologue de cette orientation peut être consulté. Il s’agit alors d’apprendre comment construire une vie plus satisfaisante, où la dépression (le stress, l’anxiété chroniques, les TOC…) aurait de moins en moins de place. En cela, la psychologie positive aborde les problématiques psychiques à l’inverse de nombreuses autres approches : ce n’est pas la disparition du problème qui permet une meilleure satisfaction de vie, c’est la construction d’une vie plus satisfaisante qui réduit les problématiques psychologiques.

Au-delà des troubles plus « classiques » (dépression, TOC, anxiété, phobies, difficultés relationnelles, états post-traumatiques…), les consultations « positives » s’adressent aussi aux personnes qui ne sont pas satisfaites de leur vie, mais qui hésitent à consulter, faute de « gros problème » identifié, avec l’idée fausse : « il y a pire que moi, je ne vais pas faire perdre son temps au psy ».

Exemples de thématiques travaillées en séances :

  • Réfléchir aux sens et valeurs de son existence et s’y engager
  • Améliorer son bien-être par la culture des émotions positives et la compréhension de leur utilité dans la résistance au stress, la gestion de problèmes, la créativité…
  • Apprendre à connaître ses forces de personnalité et à mieux les mettre en pratique
  • Aller progressivement vers de petits changements anodins qui ont des impacts importants
  • Approfondir ses habiletés relationnelles
  • Modifier ses perceptions sur les autres, sur le monde, et en retirer plus d’auto-efficacité et de sérénité

La psychologie positive est donc une approche qui peut parler à chacun, qu’on se trouve en période de mal être psychique, ou que l’on souhaite simplement améliorer sa vie. Il s’agit d’une autre manière d’aider les personnes à prendre en main leurs difficultés, à évoluer et surtout à s’épanouir. Au-delà des aspects thérapeutiques, la psychologie positive est une philosophie de vie qui permet d’être plus satisfait du quotidien, et d’aller progressivement vers les changements importants pour soi.


Texte mis en ligne le 19-11-2015