RETOUR A LA LISTE DES DISCUSSIONS


Je suis à bout, je n'en peux plus

Auteur: Dogydog le 10/07/2021 | Couple, famille, enfants et ados, sexualité

Bonjour,
Mes problèmes date d'octobre 2020 problèmes avec la famille de mon époux, avec ma famille et mon mari qui sais remis à boire depuis cette date.
Je me vois obliger de gérée tout les problèmes, mon mari attend mon soutien face à son problème d'alcool et son suivie de psychologue (ce qui est normal) mais je dois aussi régler c'est problème quand il décide de prendre la fuite face à sa famille et me remet sa sur le dos, dans c'est cas la je dois rester éveiller jusqu'à pas d'heure 3 ou 5h du matin, j'ai un enfant de 6ans donc je ne dort pas énormément, je ne peux plus vivre avec un alcoolique cela me bouffe et je ne veux pas de sa pour ma fille, ma famille me met la pression par rapport à ma mère qui perd la tete semblerais t'il elle téléphone plusieurs fois par jour chez moi en pleure et mes sœurs me mettent la pression, à la longue je commence à perdre pied entre tout les problèmes et mes obligations de femme et de maman... Je commence à avoir des idées noir, et a avoir des crises de nerfs lorsque je suis trop stresser je crie et je pleure je deviendrais limite dangereuse, j'ai attraper de l'eczéma et j'ai perdue 5kg en 1mois. Je pense avoir besoins d'une thérapie mais je n'ai ni le temps ni les moyens financiers ne travaillant pas. J'ai donc essayer de couper court aux problèmes mais j'ai l'impression qu'à chaque fois ils reviennent et que de nouveau s'en rajoute.

Merci à vous

Répondre à Dogydog ::: Lui envoyer un message privé

>  

Accompagnement posté par JiVé pour Dogydog
Posté le 18/07/2021 à 10:45:04

Bonjour Dogydog,
Il existe aujourd'hui des possibilités de se se faire rembourser un partie au moins des consultations chez le psychologue.
Un accompagnement pour vous aider à prendre certaines décisions (ou pas) serait plus que le bienvenu.
Car vivre avec une personne alcoolique est souvent très compliqué et l'issue des problèmes d'alcool est rarement favorable si la personne alcoolique ne prend pas très sérieusement en mains ses problèmes.
On parle aussi, souvent, de la personne "co-alcoolique" qui passe son temps à rattraper les dégâts ou à prendre beaucoup sur elle.

Répondre à JiVé ::: Lui envoyer un message privé