RETOUR A LA LISTE DES DISCUSSIONS


Syphilis ?

Auteur: kyprint le 11/09/2019 | Couple, famille, enfants et ados, sexualité

Bonjour,

Sujet pas drôle du tout. Eu égards à tous les symptômes connus jusqu'alors... Je m'interroge sérieusement.
Je n'ai eu qu'une seule et unique partenaire mais je ne suis pas sur qu'elle fût fidèle (notamment elle avait un attrait pour les noirs de peau) et elle est sorti quelques fois. Je la pensais fidèle mais sur la fin elle m'a trompée et me l'a avoué, mais elle ne m'a pas dit si durant nos 7 ans de relation elle est aller voir ailleurs... ou pas). La relation a duré de 2007 à 2014. Elle m'assurait être son premier partenaire à ce niveau intime.
Du coup, comme j'ai connu beaucoup de symptômes inquiétants entre fin 2010 et fin 2013, je pense avoir contracté une IST et plus particulièrement celle-ci (la syphilis). Après on regarde Internet et on psychote un peu mais j'ai bon nombre de symptômes selon WikiHow.

Je m'interroge sur l'intérêt à me faire dépister même si je suis à un stade avancée (tertiaire) probablement. Il existe un espoir d'endiguer la progression de la maladie.

Je n'en parlerais pas à mes proches car ils me voient déjà comme "hypocondriaque" mais faut voir par quoi je suis passé. ça a de quoi laisser songeur... Bref, je vais voir si en parler à des infirmières du Centre de réhabilitation ou ceux qui me suivent au CMP sans honte aucune, à moi d'assumer. AU moins j'aurais une réponse et un traitement comme dit plus haut.

Répondre à kyprint ::: Lui envoyer un message privé

>  

Question posté par Emmanuelle psy pour kyprint
Posté le 12/09/2019 à 12:23:36

Bonjour kyprint,

Je suis bien désolée de lire votre histoire. Par contre, je ne comprends pas bien votre question. S'il s'agit de savoir si vous devez ou pas en parler au corps médical, la réponse est oui. Sur internet, vous pouvez vous autodiagnostiquer facilement et souvent, de manière erronée. Les informations sur internet ne tiennent souvent pas compte de la commorbidité.
En conclusion, je vous invite à prendre contact directement avec votre médecin traitant, il vous orientera vers les personnes les plus indiquées.
Ne pas rester seul et ne pas baisser les bras avant même de savoir s'il y a un combat à mener et la taille de celui-ci.

Bon courage dans vos démarches.

Bien à vous,

Emmanuelle de Marneffe
Psychologue

Répondre à Emmanuelle psy ::: Lui envoyer un message privé

>  >  

ou Behçet ? posté par kyprint pour Emmanuelle psy
Posté le 12/09/2019 à 12:36:42

Bonjour Emmanuelle psy,

Merci d'abord.
Je pense aussi et surtout à la maladie de Behçet.
Mais les médecins que j'ai vu ne m'ont pas pris au sérieux sauf un. Sauf que bon, je devais avoir un rdv avec un centre internsite sur Montpellier mais ça a été annulé car je revenais de l'HP hôpital psy, et que l'uvéite n'a pas été mis en avant. Sachant que je n'ai pas eu d'aphtose bipolaire, juste un suintement du scrotum associé à des brûlures de mémoire.

Donc si une crise se represente j'irai voir le médecin traitant que je dois déclarer prochainement. Et ainsi, je lui ferais part de cela. Car beaucoup m'ont pris pour "fou" ou "hypocondriaque". Car je souffrait enormement de divers troubles surtout en 2012-2013 mais rien n'a été mis en avant. j'ai certes été aux urgences maintes fois, j'ai été faire divers examens, mais tout va bien.

Behçet n'est pas facile à déceler mais je préfère aussi écarter les MST même si j'y crois pas trop, j'avais confiance en mon unique partenaire.

Répondre à kyprint ::: Lui envoyer un message privé

>  >  >  

Courage posté par Emmanuelle psy pour kyprint
Posté le 15/09/2019 à 22:03:28

Bonjour kyprint,

Il ne s'agit pas du tout de mon domaine, je ne peux donc vous aider davantage. Votre médecin traitant est le fil conducteur de votre parcours médical. Peut-être un médecin interniste.

Bon courage à vous,
Bien à vous,

Emmanuelle de Marneffe
Psychologue

Répondre à Emmanuelle psy ::: Lui envoyer un message privé