RETOUR A LA LISTE DES DISCUSSIONS


perdu, seul... envie de parler

Auteur: Jefffque le 05/08/2018 | Autre thème, divers

Bonjour à toutes et à tous.

Il y a un petit temps, j’etais Déjà venu sur ce site, ou j’avais trouvé à l’epoque De l’aide d’une neuropsychologue, pour ma demande de l’epoque.

Je suis revenu, car je suis à nouveau perdu mais cette fois, psychologiment...

Je suis un Jeune homme de 27 ans depuis le 1er aout .

Je vous demande de Ne pas juger svp.

Je vais commencer par vous raconter mon histoire, je vais passer des choses car je risque d'en oublier, aillant encore pas mal de soucis niveau mémoire.

lorsque j’étais enfant, je pense que c’est à ce moment qu’on débuté mes premiers problèmes.

Je vais vous énumérer des épisodes de mon passé, ceux qui m'ont le plus marqué.

Je ne me souviens plus de l’âge que j ai lorsque je vie ceci, mes parents se disputent, ce qui arrive souvent, et ce qui me sert de père utilise de méchantes phrases mais en arrive aussi, aux mains.

Ce jour-là, il fait noir dehors, ca se passe un soir, je ne sais plus quelle était la raison de cette dispute, d’ailleurs il y en avait il une?

J’entends encore les cris, ma maman qui pleure, mon père la frappe aux bras, aux jambes et cette fois-là, au visage, il lui cassa même les dents ! Ma maman porte aujourd’hui un dentier, faute à cette ordure !!
Il frappe très souvent, que ce soit ma maman, mais aussi mes deux sœurs, il ne s’en prend qu’aux femmes. D’ailleurs, on m’a toujours dit, que je n’avait rien à dire car il ne me faisait presque rien, que c’est moi qui recevait le moins de coup, que j’étais son « chouchou » et que donc je ne pouvais me plaindre.
Je vous promets que malgré tout, je ne vivais pas bien ces moments, jusqu’au jour d’aujourd’hui.
je ne lui parle plus.
Mon enfance se déroula sous le signe de la violence constante.
Ma maman n’osait pas fuir, due à la peur, et à cause des enfants afin qu’ils puissent avoir un père disait t elle.
Arrivé l’âge de mes 18 ans, mon père n’avait toujours pas changé, je ne me rappelle à nouveau plus la raison de sa colère ce jour-là, avait-il une raison valable ?

Ce soir là, ça criait encore, et lorsqu’il voulu lever la main sur ma maman, je me suis interposé entre-eux, j’ai pris le coup qui lui était destinée
Je me suis retourné contre lui, et lui ai remis un coup de poing à mon tour.Ma maman a enfin réagit, elle comprit que si elle ne partait pas de suite, il y aurait un mort dans la maison, cela aurait été lui ou moi.
Elle osa quitter la maison, et nous partîmes de là, rempli la voiture à grande vitesse avec les choses utiles, le strict nécessaire.
Après quelques jours, maman trouva un appartement et nous y avons vécu deux ans. Elle à enfin rencontré un homme qui lui plaît, qui la respecte, qui la fait rêver, elle heureuse. Je suis maintenant âgé de 27 ans, et il m’arrive de me dire que ma maman a subit ce que mon père lui imposait aussi longtemps par ma faute, car elle voulait que j’ai un père ! elle a pris les coups jusqu’à ce que je sois devenu adulte (je suis le petit dernier de la famille).Je vais passer quelques années pour en arriver à l’âge de mes 21 ans, j’ai un boulot depuis 3 ans, j’ai un salaire, et je commence à me faire plaisir, je me suis acheté pleins de choses dont j’avais envie (premier salaire, dépense non indispensable mais bon)
Je me suis acheté une moto...une ducati streetfighter 1100cc, 160CV.
À la date du 31 décembre 2012, Je quitte la route, la moto est retrouvée à 60 mètres, mon corps, à 75 mètres, 15 mètres plus loin que la moto.

Mon évacuation se fit par hélicoptère, mon état était très grave, je suis resté 1
mois dans le comas. Je me suis « réveillé » le 3 février 2013. ( entre guillemets, car je n’en ai aucun souvenir, j’étais éveillé mais pas « présent »).

je me souviens que j’étais couché, les infirmières venaient me nourrir plusieurs fois par jour à l’aide d’un tube dans mon ventre, on m’avait placé une sonde gastrique.
Je me souviens aussi que les infirmières venaient plusieurs fois par jours me changer. Et oui, je ne contrôlais plus rien, et je portais des couches culottes qui étaient changées plusieurs fois par jour. Cela était très humiliant
Après de la rééducation, réapprendre à marcher, je l ai fait non pas en 1 année, comme me l’avait dit les médecins mais en 3 mois ! Plusieurs opérations plus tard: le retrait de ma sonde, opérations du genou ; la revalidation avec la kinésithérapeute ; les médecins, les spécialistes,..je suis la à vous écrire.

En 2016, j’ai trouvé un centre adapté pour suivre une formation, car le métier que je faisais ne m’était plus possible physiquement.

Je continue de me battre tous les jours, je n’ai plus de kiné, je remarche normalement (je n’ai plus d’attelle mais toujours des douleurs jours et nuit), mon bras droit est de nouveau fonctionnel lui aussi, je n’ai plus aucunes séquelles visibles!
Malgré cela, il me reste encore des problèmes invisibles. Suite au trauma crânien grave que j’ai eu, les multi-micro-hémorragies au cerveau ne sont pas visibles extérieurement. Mais je vis mes handicaps tous les jours au quotidien, à commencer par mon problème de mémoire.
Il a auss CE problème, le contrôle de la vessie, j’ai récupéré le contrôle de mes intestins, mais malheureusement pas celui de ma vessie. Ce qui fait que je ne contrôle pas celle-ci actuellement. Je porte des langes jour et nuit, et cela n’est pas évident. J’ai toujours peur que quelqu’un le voit, que cela se sente, d’avoir une fuite par oubli de me changer…
Et je vais finalement en venir, là où je voulais en arriver par mon histoire, mon vécu.Après vous avoir un peu expliqué ma vie, afin que vous comprenniez ce qu’il se passe.
Aujourd’hui, j’aimerai etre un enfant, que l’on s’occupe de moi, avoir de l’attention, avoir de l’aide!

Je sais que je ne peux demander cela à personne. J’ai une petite amie, et je ne peux lui demander de faire cà. je la respecte, je suis juste anormal. je pense qu’au fond de moi, j’ai l’envie de redevenir un bébé, mais pour des raisons peut-être incompréhensibles, je l’espère du moins. J’aimerais ne plus avoir peur, honte, de me sentir humilié suite à mon problème. Je sais que, lorsqu’on est enfant, on a aucune responsabilité, et c’est cela que je désire, je sais que cela est IMPOSSIBLE !! Je continue à me lever tous les jours pour aller à mon boulot (je suis en stage), de faire mes journées comme mes collègues.
je ne m’écarte pas de la société et de la vie pour autant
Mais pourquoi je désire ca, J’en ai envie, de plus en plus tous les jours, pourquoi?

Je suis perdu, je me sens seul, j’aimerais beaucoup discuter avec une personne qui m’aiderait à trouver une solution ou peut être tout simplement à accepter celui que je suis devenu, ainsi que mes envies étranges.

Je souhaiterais oser en discuter avec une personne qui sache m’écouter et m’aider mais financièrement, cela est fort difficile pour l’instant de me payer un psychologue qui demande 50€ par séances, avec tous les frais que j’ai et le peu de revenu qui m’est versé tous les mois.

J’ai tenté d’aller voir un psychologue de CPAS, qui me répondait toujours la même
Chose quand je lui parlais de moi, qu’il ne pouvait rien faire pour moi... Smiley

Voilà, je ne sais pas trop si j’aurai une réponse, une aide ou des conseils.
Néanmoins, je terminerai là dessus, je remercie d’avance ceux qui me liront et encore plus ceux qui me répondront...

Et je vous demande pardon pour les fautes, je n’ai pas pris le temps de me relire afin d’oublier le moins de choses possibles.

Bonne journée à toutes et à tous.

Répondre à Jefffque ::: Lui envoyer un email