Fatiguée de vivre

Cette discussion a été postée le 13/05/2014 et a donc plus d'un an. Elle est accessible en lecture seule et il n'est plus possible d'y ajouter de nouveaux contenus ou de poster des messages à son auteur et cela afin de garantir la tranquillité de l'auteur.

Une discussion initiée par Edel, membre actif, le 13/05/2014 à 22:19.
Salle de discussion: Dépression, solitude, tristesse, désespoir, suicide | Accueil forum


Bonjour,

Je ne veux plus vivre. Je n ai plus envie. Chaque jour, je vois défiler les heures. Chaque jour, quand je vais dormir, je pense: demain encore un autre jour a supporter. Quand j avais 18 ans, j ai voulu mourir, je regrette qu a chaque fois on m ai sauvé. Aujourd'hui j en ai 30, ce n est plus part souffrance que je veux mourir mais part lassitude. Je suis lassée de la vie, je suis fatiguée de me battre, je suis fatiguée de vivre, fatiguée de sourire, de faire semblant, de donner le change. Pourquoi je vis? Parce que a 18 ans j ai voulu mourir, j ai fait une grosse dépression et ma famille, mes amis me traitaient de folle. Je vis pour leur prouver que je ne suis pas folle, que je suis capable de me gérer. Un jour, ma maman m a dit: quand tu es partie de la maison ( j avais 21 ans), je pensais que tu n y arriverai pas seule. Personne ne croyait en moi. Sauf moi, je suis allée voir une thérapeute qui elle a cru aussi en moi. Depuis, mes souffrances du passe ce sont envolées. J aime a nouveau la vie, le seul hic c est que je suis trop fatiguée pour continuer ma route. Quand enfin Je suis heureuse, une tuile me tombe sur la tête et de nouveau je dois déployer toute mon énergie pour y faire face. Récemment, j ai fait face a une rupture amoureuse après 13 ans de relation, le décès d un proche, une recherche d emploi et finalement j en ai trouve un que je n aime pas( j ai failli perdre ma place a cause d allégations mensongères de collègues et je subis tj leur harcèlement). Dans ma vie j ai fait face a une depression, un licenciement pour raison médical, un burn out, les gens qui me voient comme une folle, j ai toujours du me battre seule, croire seule que je peux y arriver, j ai du me pousser vers l avant pour gagner ce que j ai aujourd hui a savoir je suis diplomee ( j ai repris des etudes il y a 3 ans), j ai un bel appartement dans un quartier que j aime, j ai la fierte de m en etre sortie mais Je suis fatiguée. Très fatiguée, j ai 30 et je suis éreintée, cassée, brisée. Je n ai plus de force. Ma vie est un combat sans fin.

Discusison archivée

Edel a reçu 12 réponses

>   Attente? par Pascal Graulus, membre actif, le 19/05/2014 à 23:26 pour Haartzeer
Bonjour,

J'ai lu avec attention votre long texte. Il s'en dégage une impression de paradoxe: nous dire, nous montrer beaucoup de choses qui ne vont pas voire pas du tout (dépression, idées suicidaires) mais je me demande ce que vous attendez, ce que vous demandez à des psys, voire à un-e psy. Ce n'est pas un reproche évidemment...juste une question qui attend votre réponse.

Bien à vous,
Pascal Graulus

Discusison archivée


>  >   Fatiguée de vivre par Edel, membre actif, le 20/05/2014 à 0:48 pour Pascal Graulus
Bonjour Pascal Graulus,

Je comprends ce que vous me dites. Au moment de mon écrit, je devais parler et puis je n ai jamais été douée pour parler de mes ressentis....

Rien, vous ne pouvez rien faire. Juste me lire est déjà un réconfort.
Juste ecrire m a fait du bien. Juste dépose ma peine aussi confuse soit elle, m a soulagée.

Discusison archivée


>   Fatiguée de vivre par Marianne, non membre, le 20/05/2014 à 7:07 pour Haartzeer
Bonjour Haartzeer,

J'ai lu avec attention votre message et suis impressionnée par tout ce que vous avez réussi à assumer et à dépasser malgré tous les obstacles rencontrés sur votre route !

Cependant, vous avez pour cela lutté et encore lutté: lutté pour vous en sortir vous, lutté pour faire comprendre votre force à votre famille.
Il est bien normal que vous soyez fatiguée ! Alors, si la mort apparaît comme étant un grand repos, la difficulté est de ne pas pouvoir, ensuite, profiter des fruits de ce repos.

Il me semble qu'il vous faudrait avant tout vous reposer tout simplement pour vous remettre de tous ces combats: un repos du guerrier bien mérité.
Ensuite, comme vous avez gagné, la guerre est finie. Il serait temps de pouvoir profiter de vos conquêtes pour enfin pouvoir vivre, tout simplement. Vous avez prouvé tout ce que vous aviez à prouver. Lâchez les armes. Vivez Votre Vie, tout simplement. Fréquentez les autres -y compris votre famille- quand et de la manière qui vous plaît et pas pour leur prouver quelque chose.
Si votre emploi ne vous plaît pas, et après un bon repos, accordez-vous du temps, chaque semaine, pour mettre en place de quoi vous trouver un emploi qui vous plaise. En attendant, poursuivez celui-ci en y cherchant de petites perles: qu'est-ce qui, malgré tout y est positif et agréable: le salaire, l'expérience, un sourire par-ci, un bon café partagé avec quelqu'un de sympa par-là; une activité agréable en son sein, malgré tout.... Il en existe toujours. Vous vous reposerez en mettant votre attention sur les tous petits plaisirs que vous trouverez là et ailleurs. Je vous invite même à acheter un joli carnet de perles afin de les noter et de les dessiner tout en couleur (ça ne doit pas être beau mais plaisant à réaliser): un sourire d'enfant, le parfum d'une fleur, un temps qui vous ravit, un acte qui vous a procuré du plaisir, un bon repas, une bonne nuit de sommeil, un joli rêve, un bon bouquin, un fou-rire.... Collectionnez les perles de vie et vous y trouverez de quoi sourire.

Je vous souhaite le courage d'arrêter de combattre et de goûter la vie,
Marianne

Discusison archivée


>   Fatiguée par Isabelle, non membre, le 20/05/2014 à 22:16 pour Haartzeer
Bonjour Haartzeer,

Je vous remercie pour votre témoignage.
Je suis impressionnée de voir à quel point, quand vous entamez un combat, vous en sortez victorieuse... certes, avec des plumes en moins.
Vos énormes ressources vous ont permis de traverser des situations très difficiles. Vous pouvez être fière de vous, n'ayant eu que vous-même sur qui compter pour surmonter toutes ces épreuves.
Je trouve qu'il vous aura fallu bien du courage pour lever un coin du voile sur ce site, pour vous donner l'autorisation de ne pas faire semblant, de vous livrer sans faux sourires. Rien ne laisse à penser dans votre récit que vous soyez folle. Seule, triste et épuisée, oui.
Comment pourriez-vous retrouver un peu d'énergie et vous sentir moins fatiguée ? En avez-vous parlé à votre médecin ?
Je vous souhaite beaucoup de courage et de garder l'espoir que les 12 prochaines années ne seront pas aussi pénibles. Peut-être avec l'aide d'un thérapeute qui croit en vous ?
Bien à vous,
Isabelle

Discusison archivée


>   waw par hacenz, non membre, le 23/02/2015 à 1:55 pour Haartzeer
Bonjour Haartzeer,
Nous sommes dans les mm galeres
Mais je vous trouve combative malgre cette lassitude
Chapeau

Discusison archivée


>  >   Réponse par Edel, membre actif, le 25/02/2015 à 21:33 pour hacenz
Bonjour hacenz,
J ignore pourquoi, j ai toujours une lueur d espoir.

Ne baissez pas les bras, quand on est au plus bas, on ne peut que remonter.

Les blessures forgent le caractère et apprennent à mieux se connaître et surtout se protéger.

Et puis faut que je me batte. je suis sur terre donc faut que je vive...j essaye de vivre le mieux possible.

courage et surtout je vous souhaite beaucoup d espoir.

Discusison archivée


>   Fatiguee par Vole, non membre, le 07/03/2016 à 23:00 pour Haartzeer
Bonjour Haartzeer,
Je vous comprends et je suis vraiment très fatiguée. La vie me sépare de la femme que j'aime. J'ai l'amour d'une petite fille que j'ai élevé pendant 8ans je ne veux pas la détruire mais je ne sais pas combien de temps je tiendrais sans Recevoir un Amour d'adulte ma maman ma dit qu'elle m'aimait ce soir je l'ai aime fort mais je suis fatiguée de toute cette souffrance que j'ai en moi. J'ai 38 ans depuis 4 jours et un passe vraiment difficile j'ai déjà pris beaucoup sur moi des choses qu'on ne partage pas sinon on offre l'arme et la balle qui me tuera la vie vient de ma le montrer je dois tt garder pour moi. Personne ne me peut m'aimer assez fort j'ai ce sentiment. Mamie vient me chercher je suis fatiguée J'aime la brise, la mer, la pluie, le rayon de soleil, l'odeur de l'oxygène par endroit et tellement de Vie.. Et pourtant si fatiguée

Discusison archivée


>  >   fatiguee par bouda, non membre, le 30/08/2016 à 14:38 pour Vole
Bonjour Vole,
Tes mots me touches et resonnes en moi...je suis a qlqe chose près dans la même situation que toi, j ai 36 ans et je suis fatigué de me battre pour moi et ma famille, de devoir tout porter. Mes parents ont divorcé j avais 10 ans et j ai tjrs fait le lien avec tout le monde, me soeurs, mon père, ma mere etc...enfin le gentil petit garçon parfait! Je me suis tjrs débrouiller tout seul a me payer mon permis a financer mes etudes...j ai commencé a travailler j avais 750e en poche de mon stage de fin d année...aujourd'hui j ai un bon capital, env 350ke, donc on pourrai croire que cela devrait me rendre fière et heureux, il n en ai rien bien au contraire. Tout comme toi j ai besoin d amour, de tendresse et je n ai aucun signaux positifs bien au contraire...cela fait presque un an que je sius pas bien, ca a commencé avec le travail et maintenant, c est ma vie perso, mes amis, ma famille....j ai plus envie de rien, je ne contact plus personne et bien sur plus personne ne me contact...elle est belle la vie! Meme ma moitié ne me comprend pas...et la je touche le font mais sans envie de remonter, a quoi bon? Pour mes 2 enfants...ils se debrouilleront bien mieux sans moi, je n ai pas grand chose a leurs apporter et pis ils sont jeunes il m oublieront, pas totalement bien sûr mais il gardeont que le bon j espere..alors rester pour qui, ma femme, qui n arrive pas a combler mon manque d amour! Bien au contraire elle est exaspéré, il faudrait que je me bouge, encore et encore, j en fais jamais assez, c a fait 11 ans que j ai pas de vacances, j ai refait 2 maisons entièrement, je me suis occupé de mes enfants seul car côté boulot ma femme a galère et je ne lui en veux pas mais j en peu plus de tout porter, d etre tjrs la pour tout le monde quand ils ont besoins...mais j ai personne qui m aide...ou qui m aime assez fort pour supporter tout ces efforts! Alors pourquoi je vis et dans quel but? Je ne sais pas...et aujourd'hui ma femme a trouver un nvx job, mais on doit changer de region et moi de boulot et j ai pu la force pour tout ca! Je fais ce que je peux, mais encore une fois c est pas suffisant, il faut que je superman...pfff j en peu plus..je me suis donné une échéance pour en finir, car même quand on est au fond il faut bien un but...j attend le fin de periode d essai de ma femme et la vente de la maison et après je disparaîtrais, les gens seront tristes, mais se ne sera que pour qlqs temps puis le vie reprendra son cours...bonne chance a tous et je vous souhaite le meilleur. Slt

Discusison archivée


>  >  >   Un mot d'espoir par Septya, non membre, le 12/09/2016 à 23:08 pour bouda
Bonjour bouda,

Es tu encore la? je l'espère de tout mon cœur, ton message m'a énormément touché et parlé, j'ai le mm age que toi, j’élève mon fils seule dans un appartement miteux , une ville miteuse et une famille qui n'en a que faire de nous deux alors crois moi, la solitude et la tristesse ça me connait très bien... il n'y a pas vraiment de conseils magiques dans ces cas la car seul notre volonté intérieure peut vraiment peser mais je me dis qu'après tout un mot gentil peut tout faire basculer, j'ai longtemps pensé comme toi mais un jour, j'ai eu un declic , j'ai compris que si vivre pour soi même était douloureux, pourquoi pas faire don de vivre pour l'autre et ainsi pouvoir s'oublier?? du moins, se laisser du répit.. alors j'ai regardé mon fils et je me suis dis, ne sois pas égoiste à ce point car le suicide ce serait juste plonger son coeur dans l'acide et de plus attention c'est contagieux car les enfants de suicidés ont bcp plus de chance de faire la même chose à leur tour car nous sommes leurs modèles absolu et ce trauma ancré dans leurs inconscients les met en réel danger de passer à l'acte à leur tour... j'ai lu pas mal sur ce sujet et crois moi, tu as bien plus à t'offrir et à leur offrir... alors bats toi, cherche une source d'amour et de joie ailleurs et VIS pour toi et tes enfants quitte à te séparer , mieux vaut les voirs temps à autre que plus du tout! mieux vaux etre heureux pour eux quitte à faire quelques sacrifices mais ne commet pas l'irréparable stp! penses à ceux qui vivent bien pire meme si c'est une moindre consolation mais ça aide quand même , la solution n'est pas dans la mort du corps mais celle de ton fonctionnement de pensées actuelles, change d'optique, de perceptions et tu verras la magie operer! tout n'est finalement qu'une question D ETAT D ESPRIT ET NON PAS DE VIE OU DE MORT! j'espère vraiment avoir aidé un peu par ces quelques lignes, laisse moi un petit mot Smiley je t'embrasse et RESTE FORT

Discusison archivée


>  >  >  >   merci par bouda, non membre, le 14/09/2016 à 23:11 pour Septya
Bonjour Septya,
Merci pour ton soutien, cela fait tjrs plaisirs de voir qu il existe des gens dans ce pauvre monde qui cherche a aider les autres, merci pour ca c edt tellement rare.
Ce soir je n ai pas vraiment la pêche et comme tu peux me lire je suis encore de ce monde...mais c est simplement parce qu il faut que j attende, j ai encore des responsabilités pour pouvoir preparer mon depart et faire en sorte de mettre ma famille a l abri de complication. Et l attente edt parfois longue....l envie ne manque pas de raccourcir le délai, mais bon on essaye d etre fort...mais dans ma tête j ai l impression que les choses sont figées! J essaye de positiver mais sincèrement l envole n est plus possible...
Je vous admire vous les femmes, votre force, votre capacité a surmonter des moments difficiles, a essayé de voir le positif...j ai tjrs su que j etais faible et pas courageux...bref.
Pour mes enfants, je ne m inquiète pas et pis je ferai en sorte qu il l apprennent le plus tard possible...de toute facon je ne les vois plus que le wknd maintenant...c est une bonne chose pour la suite.
Vraiment merci pour ton soutien, mais la force n est plus la
En tout cas j espere que ta situation s améliorera...
Je ne comprends plus ce monde, cette vie et dans quel but nous sommes la! Travailler, s enrichir, pour quoi? Manger, etre heureux..
Mais le moteur c est l amour, de soi et des autres...mais ce qui compte c edt l individualisme, ...elle edt moche cette vie, je la haie...
Encore merci pour ce message et prut etre a bientôt. Bonne nuit. Je suis trop fatigué.

Discusison archivée


>  >  >  >  >   Don de la vie par Kerigma, non membre, le 04/11/2016 à 22:57 pour bouda
Bonjour bouda,
J’espère que mon message te trouvera en meilleur esprit. Je comprends ton état d'esprit, bien que je ne le partage pas. Pour moi, peu importe les épreuve que nous présente la vie, la vie est belle. Elle est belle dans la mesure que nous donnons de nous- même aux autres. Mais nous, faisons nous un effort pour donner? Portons nous attention aux autres sans rien espérer en retour? Car la joie aussi bête que cela peut paraître, est dans le don de soi. Lorsqu'on se donne sans réserve aux autres et que l'on cherche a aider les autre, nos propres problèmes perdent de leur importance et se voient plus petit, même insignifiants. Tant de gens qui se disent seuls, alors qu'ils sont les uns aux cotes des autres. Comment est-ce possible? Nous avons peur de faire le premier pas, parce que nous avons peur de perdre quelque chose. Qu'on nous enlève quelque chose, qu'on nous blesse...Ce qu'il manque c'est l'amour, le vrai. Le but de la vie n'est pas de servir a quelque chose, si non que servir a quelqu'un. Tu sais Bouda, la joie et le bonheur n'est pas et ne sera jamais dans les choses, mais dans l'amour que l'on donne. Car je t'assure ce sentiment que l'on ressent lorsque l'on donne de soi est irremplaçable. Tes enfants sont la meilleur option pour donner sans espérer rien en retour. Partir c'est la solution qui te convient, mais n'est-ce pas là un preuve d’égoïsme, ce même égoïsme que tu critique? Tu peux être celui qui fait la la différence seulement en les aimant, et crois moi ils te le rendront au centuple. Je suis une personne croyante et pour moi Dieu est celui qui me donne la paix et la force dont j'ai besoin. Sans ma foi je ne sais pas ce que je ferais. Tu devrait essayer de prier. Prier c'est parler a ce père que nous avons tous et lui présenter toutes tes préoccupations et tout tes espoir, toutes tes questions. Je sais que aujourd'hui cela n'est plus a la mode, mais au fond qu'est que tu as à perdre? Tu lui parle comme tu le ferais a ton meilleur ami, simplement et sans crainte, car lui ne juge pas. Vivre! ne lâche pas, tu ne sais pas ce que l'avenir réserve pour toi, la vie a des surprises
Tu peux batir ton bonheur, un pas a la fois. A bientot!

Discusison archivée


>  >  >  >  >   Salut ! par Chris, non membre, le 26/12/2016 à 7:29 pour bouda
Bonjour bouda,
Juste un petit mot qui j'espère trouvera réponse. Je trouve tes mots tellement vrais... l'amour compte mais l'individualisme règne ..
Je suis très fatiguée de ma vie, je n'ai certainement pas aidé à la rendre sereine mais ces dernières années ont été atroces et plus les jours passent pire c'est malgré un combat quotidien et incessant pour tout rendre calme et simple.
L'honnêteté n'est plus récompensée. Seuls les menteurs peuvent crier victoire. Moi, mes enfants sont ma seule force. Je ne pourrais jamais imaginer quitter ce monde pourri, pour pouvoir les protéger pourtant je trouverai enfin le repos...

Discusison archivée