COVID-19 - Les professionnels du site s'organisent pour maintenir des consultations à distance.
Plus d'infos | Vers l'annuaire téléconsultations
Participer à une enquête de l'UCL concernant votre vécu psychologique de cette crise du COVID-19. Merci de donner entre 15 à 20 minutes de votre temps pour aider les chercheurs à cartographier la situation !

Eléments clés des somatisations enfantines

Auteur:

Résumé: Les somatisations donnent l'impression d'une maladie physique. On retrouve deux grands types de somatisations. Il y a tout d'abord celles qui ne présentent pas de symptôme physique. Et puis celles qui présentent des symptômes physiques bien observables...

Les somatisations donnent a priori l'impression d'une maladie physique. On retrouve deux grands types de somatisations.

1/ Il y a tout d'abord celles qui, mise à part une plainte, ne présentent pas de symptôme physique. Il s'agit d'une douleur, au ventre ou à la tête par exemple. Mais les médecins ne détectent rien qui réponde réellement à un véritable trouble organique. C'est le cas du petit François...

2/ Et puis il y a les somatisations qui présentent clairement des symptômes physiques bien observables. Certains enfants en situation de stress ou ressentant une pression dans leur environnement vont développer un véritable eczéma, par exemple, ou faire des diarrhées à répétition qui n'ont rien d'imaginaire !

Les somatisations sont dues principalement à des stress extérieurs vécus par l'enfant, ou à la réactions à des tâches qu'on attend de lui. Si, parfois, l'enfant peut en rajouter un peu, les manifestations somatiques ne sont pas volontairement déclenchées. Ce qui se arrive dépasse plus que généralement le cadre de la volonté de faire semblant.

Suite ...