Le logo du site Le Psychologue Belgique
Connexion: psychologue | logopède | médecin

77 visiteurs en ligne | 1540 psychologues
Partager cette page:

La violence dans le couple et la femme battue

Auteur: Jérôme Vermeulen psychologue

Femme victime de violenceLa violence touche bien plus de couples qu'on pourrait le penser, et cela dans tous les milieux sociaux. On estime qu'environ une femme sur cinq a rencontré ou rencontrera la violence dans son couple ! Une proportion énorme.

Différentes formes de violence conjugale

Ce sont bien entendu le plus souvent les femmes qui sont victimes de la violence. Toutefois, il existe d'autres situations de violence dans le couple: celle exercée par une femme sur un homme, rare, mais existant (certains hommes sont déjà venus en consultation chez moi pour aborder la question de la violence de leur compagne). Cette violence est très problématique aussi, puisque le fait d'être un homme ne permet pas ipso facto, simplement parce qu'il est un homme, de réagir à la violence de sa conjointe.
Parfois, ce sont les disputes qui dégénèrent fréquemment. Il n'y a pas Monsieur qui bat Madame, ou l'inverse, mais tous les deux en viennent aux mains, se donnent des gifles, des claques, des coups, sans qu'il y en ait un des deux qui soit l'agresseur, et l'autre l'agressé.
Enfin, il y a également les situations dites de violence psychologique, où l'un des deux conjoints va systématiquement dénigrer, humilier, rabaisser, insulter, isoler, repousser l'autre en créant beaucoup de souffrance.

Installation insidieuse de la violence dans le couple

Généralement, la violence s'installe très progressivement. La première manifestation de violence passe, plus ou moins, inaperçue. Typiquement, il s'agit d'une apparente 'grosse colère' de monsieur. Celui-ci va par exemple jeter un objet, se montrer physiquement menaçant, ou agresser verbalement, ou se montrer grossier (Ta gueule!!). S'il n'y a pas véritablement de casse, ce premier signal d'alarme très sérieux va être minimisé. Monsieur va se trouver des excuses, Madame va lui trouver des excuses et ne lui indiquera pas, fermement, que la situation est inacceptable pour elle.
La prochaine crise est juste un peu plus grave; cette fois-ci, il l'a bousculée. Mais elle, par amour, passera encore l'éponge. Monsieur tout penaud demande pardon et promet. Il explique qu'il est tendu au boulot. On se réconcilie. On fait l'amour. Et ainsi de suite jusqu'à des situations qui peuvent devenir gravissimes. La domination violente s'installe d'un côté, la peur s'installe de l'autre.
Hélas! le cycle de la violence est engagé.

Des nuances.... à nuancer !

Première nuance: celle de la responsabilité de Madame. Il serait très dangereux de dire que Madame possède une part de responsabilité dans la situation de violence. Dans son installation, peut-être. Bizarrement en effet, certaines ne décodent pas le comportement de leur conjoint comme étant violent. Déni ? Inconscience ? Répétition et acceptation d'un scénario connu pendant l'enfance ? Parfois, simplement, dépendante financièrement, elle n'a pas le choix. Certaines attitudes en tous les cas vont, dans une certaine mesure, valider, avaliser la violence de Monsieur. Ouvrir une place dans le couple à la violence. D'autres femmes, par exemple, vont immédiatement détecter, en tout début de relation, la violence chez un homme, et s'en éloigner tout aussi directement. Cela ne justifie ou n'excuse rien du comportement de l'agresseur.
Monsieur est-il un monstre sanguinaire. Si c'est parfois le cas, mieux vaut plutôt que monsieur se rende compte qu'il a un sérieux problème de comportement en couple, ou de gestion des ses émotions agressives.
Idéalement, il vaut mieux régler à deux le problème de violence. Mais cela est vraiment idéal!

SOMMAIRE

Logo Twitter
Vous pouvez suivre le site sur Twitter


Partager avec Google+


Résumé de l'article - La violence dans le couple est bien plus fréquente qu'on le pense, touche toutes les classes sociales. La violence conjugale s'installe insidieusement
BIBLIOTHEQUE DE PSYCHO
SELECTION DU 01-09-2014
Couverture du livre Les conduites à risque
Agnès Bonnet, Jean-Louis Pedinielli
Editions Armand Colin 2013
Détails et résumé
Couverture du livre Stimuler le cerveau de l'enfant - Le préserver des dangers du stress pour l'aider à s'épanouir
Christel Demey
Editions L'Harmattan 2013
Détails et résumé
Vers la bibliothèque de psychologie